13 et 14/09 : Apprendre à parler de la mort à l’école – Mieux traverser le deuil

13 et 14/09 : Apprendre à parler de la mort à l’école

26 juillet 2021 Image 13 et 14/09 : Apprendre à parler de la mort à l’école

Les 13 et 14 septembre, un colloque scientifique “Mort et deuils en milieux scolaires” est organisé à Lausanne. Au programme de ces deux journées, des conférences et des communications avec des experts et des chercheurs. Et le samedi à 18 heures, la possibilité d’assister à la conférence publique du professeur Marie-Frédérique Baqué  “Effets du deuil sur les enfants et les adolescents”, en présentiel ou à distance.

«Je me bats pour que l’on parle de la mort auprès des enfants comme d’un fait social commun à tous les êtres vivants » explique Christine Fawer Caputo, docteure en sciences de l’éducation, en charge du colloque « Morts et deuils en milieux scolaires » qui se tiendra à la Haute Ecole Pédagogique de Lausanne en septembre, et auteure de ‘’La mort à l’école – Annoncer, accueillir, accompagner’’. 

« On doit parvenir à parler de tous les deuils de manière décomplexée (…) Bien sûr quand le drame arrive dans la vie d’un enfant ou d’un adolescent, ce sera toujours intense, mais il aura moins d’impact et il pourra en parler plus facilement ».

Ancienne enseignante, confrontée à l’intrusion de la mort dans sa classe par des situations d’orphelinage ou bien par la perte d’un élève, auteur d’une thèse (en accès libre) sur ‘’La mort à l’école : quelles conceptions du rôle des professionnels de l’enseignement’’, Christine Fawer Caputo souhaite aujourd’hui voir inscrit dans les droits de l’enfant, celui d’être pris en charge et accompagné dans ces moments particuliers qui peuvent, selon les individus, avoir un impact sur toute une vie d’adulte. Pour ce faire, la formation de ceux qui sont en première ligne est capitale: «Les enseignants sont les tuteurs de résilience, malgré eux. Ils n’ont pas forcément conscience à quel point leur rôle est important ». 

Dans la foulée du colloque, une formation est par ailleurs proposée aux professeurs du canton de Vaud et elle a été prise d’assaut avec quelque 200 inscrits. 

Quatre axes ont été retenus pour ces deux journées de colloque : gestion de crise, situations d’orphelinage, école et migration, éducation à la mort en classe. Avec à chaque fois l’intervention de spécialistes venus de divers continents, afin de « questionner les conceptions des rôles que les  professionnels pensent endosser dans ce genre de situations, mais aussi investiguer les pratiques adoptées, les partenariats mis en place (…), tout en mesurant l’écart entre les procédures, directives ou marches à suivre que l’institution scolaire propose et les ressources que les professionnels mobilisent pour s’adapter et s’acquitter au mieux de leur tâche ». 

A noter également le 13 septembre à 18 heures, une conférence publique qui interrogera les effets du deuil sur les enfants et les adolescents précédée d’une allocution d’ouverture du Dr Philip Jaffé, vice-président du Comité international des Droits de l’enfant aux Nations Unies (participation gratuite). Si vous ne pouvez pas vous déplacer, il sera possible de suivre la conférence par zoom. 

Tous les détails du programme ici : HEP VAUD | Colloque Mort et deuils en milieux scolaires – Actu HEP – Actualités et agenda (hepl.ch) 

Lire aussi : Aider une personne en deuil

A l’écoute des émotions d’une personne endeuillée

Les livres pour accompagner les enfants en deuil

L’adolescent en deuil

Partager l'article

Facebook Twitter Linkedin

Commentaires

Aucun commentaire.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Répondez à notre questionnaire pour recevoir
une aide personnalisée.

Je commence
S'inscrire à la
Newsletter

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.